Fanfictions, Fictions Perso, Bibliothèque de tout genre & Discussions variées.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Que de blabla pour dire que tu es fou [Erne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erne
Jeune Ecrivain
avatar

Féminin
Posts : 850
Age : 30
Style littéraire : fantastique, SF
Inscris le : : 03/03/2009

MessageSujet: Que de blabla pour dire que tu es fou [Erne]   Lun 1 Mar - 3:19

Voilà mon texte pour ce premier concours d'écriture. Bonne lecture. Very Happy

Que de blabla pour dire que tu es fou


Frissonnant dans la neige fraichement tombée, il regardait droit devant lui. La silhouette allait et venait en le narguant toujours plus prés. A l'affut, prêt à bondir, il ne montrait pourtant aucun signe d'agacement, il restait là, à attendre.

Elle le suivait partout, elle était toujours là, présente, à l'épier et le juger. Il ne pouvait rien contre elle, mais elle, savait tout de lui, de ses plus profonds secrets à ses envies les plus inavouables. Elle restait toujours dans l'ombre si bien qu'il ne l'avait jamais vraiment vu, l'apercevant au mieux, du coin de l'oeil de temps à autre. Elle paraissait flotter, glisser, dans un ample vêtement blanc. Sans visage semblait-il, mais de longs cheveux noirs tombaient en cascade sur ses frêles épaules.

Sa voix résonnait dans sa tête depuis de nombreuses années. Et quelle voix. Pleine de désapprobation et de blâmes, malgré un timbre chantant et envoutant. Elle lui parlait directement dans sa tête, lui enfouissant profondément ses injures et ses réprimandes sans jamais un instant de répits.

Ce ne fut que très récemment qu'il la vit pour la première fois. Il ne lui suffisait plus de le médire sans relâche, il fallait maintenant qu'elle lui impose son être tout entier. Le suivant, jours après jours pour lui susurrer des horreurs toujours plus vigoureuses et enragées au creux d'une oreille en ayant déjà trop entendu.

Une graine germa très tôt en lui, une graine annonciatrice du pire, qui grandit avec l'engrais qu'on lui donnait, remplit de cette voix qui parvenait à toucher des endroits de lui-même qu'il ne pensait même pas pouvoir exister. Cette graine occulta tout ce qu'il pouvait y avoir autour, il n'existait plus qu'elle, et la voix ne suffisait plus à la nourrir, alors il lui donna tout le reste. Tous ses sentiments avaient déjà étaient engloutis par cette unique autre, que rien ne pouvait désormais ébranler. Cette graine est rapidement devenue un arbre plus souple qu'un chêne, mais beaucoup plus gros et imposant qu'un roseau, ses racines étaient si profondes et si nombreuses, qu'à présent rien ne pourrait venir le déraciner.

Il chevauchait sa Haine comme d'autre leur vie, mais au final la situation était toujours la même.
Seul, avec cette voix, et maintenant cette femme.

Il avait tout essayé pour la faire cesser, mais elle redoublait d'intensité et de ferveur à chaque tentative. Sa voix à lui ne parvenait pas jusqu'à elle et rien de ce qu'il puisse dire ou penser ne changeait quoi que ce soit. Il la maudissait d'exister, de s'en prendre à lui, il n'était certes pas un saint homme, mais il ne méritait pas ceci.

La voix ne résonnait même plus dans sa tête, mais était dorénavant ancré dans chaque cellule de son corps et vibrer à l'unisson avec son coeur. Prisonnier de sa haine envers cette voix, de sa faiblesse de ne pouvoir la vaincre, il était perdu, seul, et hanté par un mal sans nom ni visage.


La neige fondait sous ses pieds nus, ils devenaient bleus et il ne les sentait plus, l'ombre allait et venait dans son ballet incessant lui décochant à chaque passage une myriade d'injures toujours plus implacables. Ne sachant plus quoi faire pour la faire taire, il décida simplement de ne plus être le réceptacle de cette hantise.

Le vent du nord c'était levé en même temps que la lune, le ciel était clair et les étoiles plus nombreuses que jamais. Elancé et crasseux, ne portant qu'un vieux pantalon rapiécé, il força ses pieds à se diriger plus avant. Ses cheveux long bougeant au même rythme que ses pieds semblaient se figer un peu plus à chaque pas. Son visage toujours sans expression n'arrivait pas à se détendre, mais une unique larme vint glisser le long de sa joue osseuse. Une larme, une seule pensée, une petite perle d'eau salée réussit à ébrécher les défenses de sa Haine, le mur était toujours là, mais laisser dorénavant entrapercevoir un sentiment jusqu'alors inconnu.

Il se laissa alors tomber du haut de l'immeuble de huit étages sur lequel il était monté, et avant de toucher le sol, d'autres larmes vinrent rejoindre la première et cette voix, cette voix, pour la première fois de sa misérable vie fut complètement oubliée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ata
Ecrivain à succès
avatar

Féminin
Posts : 4032
Age : 31
Localisation : Dunkerque
Style littéraire : fantastique/fantasy
Inscris le : : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Que de blabla pour dire que tu es fou [Erne]   Mar 2 Mar - 20:49

Saleté de faucheuse lol On la reconnait d'emblée même si tu lui as donné une apparence un peu différente, d'ailleurs j'ai trouvé cela assez novateur.

L'ambiance (la neige et le froid) cadre parfaitement avec les sentiments et les émotions de ton personnage, on sent qu'il est gelé dans tous les sens du terme.

Je me disais bien qu'il songeait au suicide, même si à la fin j'avais encore un espoir qu'il y renonce, qu'il prenne le dessus, que la haine qu'il ressentait envers sa faiblesse serait finalement un catalyseur. Tu ne lui as pas donné cette chance, c'est ton choix je le respecte bien entendu.

Tout le passage sur la graine m'a beaucoup plu, la métaphore que tu réalises avec la Mort qui prend racine c'est très bien écrit.

J'ai pris plaisir à lire ton texte, tes phrases sont belles ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
verobess
Ecrivain à succès
avatar

Féminin
Posts : 1080
Age : 41
Localisation : Marseille
Style littéraire : tous
Inscris le : : 18/03/2009

MessageSujet: Re: Que de blabla pour dire que tu es fou [Erne]   Mar 2 Mar - 23:08

j'aime beaucoup Erne !

et avant tout, j'adore ton titre, extra Very Happy

ce texte est vraiment bon : feutré, intimiste on se sent dans la tête de ce pauvre homme.
j'aime beaucoup cette phrase :
"Elle lui parlait directement dans sa tête, lui enfouissant profondément ses injures et ses réprimandes sans jamais un instant de répits"
c'est dur et très imagé à la fois.
qui est cette femme ? la haine, la mort, ou la folie ? ou les trois peut-être Very Happy

bravo en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melanie
Admin
avatar

Féminin
Posts : 6414
Age : 32
Localisation : Là où MJ et Ninouil ne sont plus :-(
Style littéraire : De tout...
Inscris le : : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Que de blabla pour dire que tu es fou [Erne]   Lun 15 Mar - 22:44

La mort n’est pas forcément beaucoup présente dans les livres pourtant elle amène un ton tellement tragique et noir aux histoires, un très bon choix. La mort a une force considérable sur le personnage et tu l’as prouvé. Le suicide du personnage à la fin j’approuve (bon je ne suis pas nette plus c’est tragique et noir plus j’aime) on était parti pour ça et on l’a eut.
Le style d’écriture est fluide, on se laisse mener du début à la fin avec légèreté et efficacité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melaniepassions.canalblog.com
Luna Blood
Jeune Ecrivain
avatar

Féminin
Posts : 946
Age : 29
Style littéraire : De tout
Inscris le : : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Que de blabla pour dire que tu es fou [Erne]   Ven 19 Mar - 22:15

Je retrouve là aussi un style que je reconnais bien. Ton écriture semble hâchée, perturbée, en concordance avec les tourments intérieurs de ton personnage. En un sens ton texte est une grande réussite. Tu parviens bien à faire passer les sentiments de ton protagoniste. Néanmoins, si tu retravaillais ton texte, je suis sûre qu'il gagnerait encore en puissance (puissance d'invocation il s'entend !). Peut-être travailler davantage ton écriture, approndir ce que tu as seulement esquissé dans ton texte, c'est-à-dire accentuer la folie, la schyzophrénie de ton personnag dont le rythme de tes phrases sera le reflet direct (en écrivant par exemple des phrases plus courtes et les alterner avec des phrases plus longues). Ton texte demeure magnifique. Il y a énormément de bons éléments. N'hésite pas à le retravailler si le coeur t'en dit. Encore bravo pour ton texte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erne
Jeune Ecrivain
avatar

Féminin
Posts : 850
Age : 30
Style littéraire : fantastique, SF
Inscris le : : 03/03/2009

MessageSujet: Re: Que de blabla pour dire que tu es fou [Erne]   Sam 20 Mar - 2:50

Merci pour vos commentaires! cheers
J'en tiendrais compte lorsque je le retravaillerais.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que de blabla pour dire que tu es fou [Erne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que de blabla pour dire que tu es fou [Erne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite pensée du jour pour dire bonjour
» Juste pour dire que je suis content
» Un petit coucou pour dire bonjour
» Pour se dire Bonjour
» carte pour une éducatrice à la gardo...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Temple de la Litterature :: La Sphère des apprentis écrivains :: Défis Ecriture :: Défis n°1 [terminé]-
Sauter vers: