Fanfictions, Fictions Perso, Bibliothèque de tout genre & Discussions variées.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "m'aimes-tu ?" Par Adi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Ecrivain à succès


Féminin
Posts : 5860
Inscris le : : 25/02/2009

MessageSujet: "m'aimes-tu ?" Par Adi.   Mer 9 Juin - 23:33

" M'aimes-tu ? "

C’Était ainsi. Je ne pouvais décemment pas rester avec lui. Mes jours étaient comptés et notre amour était intacte. Chaque fois que le soleil terminait sa course notre amour devenait au contraire de plus en plus fort, de plus en plus beau.
Mais voilà, là où se trouve le bonheur, il y a forcement son opposé le plus tenace : le malheur et chez moi : la Mort.
Elle était là, inlassablement, me souriant derrière ses prunelles avides.

Lorsque Zac sonna à la porte, je pris une grande bouffée d’air et lui ouvrit, un demi sourire sur le visage.
- « Bonjour mon cœur » Me dit-il de sa voix amoureuse en déposant un baiser doux et délicat sur mes lèvres.
- « Salut chéri. » Lui répondis-je d’une voix enrouée.
Il me connaissait, j’avais beau cacher ma peine et ma peur, il la sentit car fronçant les sourcils il me demanda :
- « Tout va bien ? Tu as l’air étrange. »
Je détournais la tête. Je ne pouvais pas. Non ! Je ne pouvais pas plonger mon regard cendré dans ses prunelles azur.
Il allait pourtant bien falloir le faire, le lui dire aussi. Je ne pouvais pas garder cela pour moi plus longtemps. Le médecin m’avait conseillé de mettre mes affaires en ordre et de prévenir les gens qui m’étaient proches. Et je n’avais quasiment que lui. Ma famille ne se souciait pas de moi, je n’avais que lui. Il était ma vie.
J’avais besoin de lui autant qu’il avait besoin de moi.
Je devais retrouver son contact. Je me jetais dans ses bras fort et y resta un instant. Il du sentir mes larmes sur son T-shirt que je commençais à inonder car il me prit les bras et m’écarta doucement de lui, vrillant son regard au mien.
- « Parle-moi mon cœur. »
Il m’avait parlé d’une voix si fragile. Jamais je ne l’avais sentit si vulnérable. Jamais.
Depuis 5 ans qu’il partageait chaque instant de ma vie je l’avais vu fort, pour nous deux.
Il avait toujours été celui sur qui je pouvais me reposé, l’épaule secourable.
Aujourd’hui, enfin, il montrait un signe de faiblesse, mon si bel adonis.
Je le fis s’assoir sur le sofa tandis que je m’asseyais sur la table basse, face à lui.
- « Je suis malade Zac. »
Je venais de lui lâcher cette bombe sans préambule. Ma lâcheté me perdrait. Quoique, le diagnostic avait déjà raison de moi.
- « Il faut que l’on arrête de se voir. » Insistais-je alors, ne lui laissant pas le temps de répondre à la première nouvelle.
- « Pourquoi ? Pourquoi arrêter de se voir ? Pourquoi après 5 ans, sous prétexte que tu es mal… »
Il ne termina pas. Il se jeta à mes pieds, prit mes mains et me supplia :
- « Qu’Est-ce que c’est comme maladie ? Que peut-elle bien être qui nous empêcherait d’être ensemble ? Mon cœur parle moi. »

Il ne comprenait pas. Ce n’était pas que je ne voulais pas mais je ne pouvais pas être avec lui.
- « Ecoute mon amour, je m’éteins déjà. Je ne veux pas que tu me vois mourir. Tu es jeunes, tu as tout juste 23 ans, tu ne dois pas rester à dépérir à mon chevet sous prétexte que la personne que tu aimes meurt. Tu trouveras celle que tu aimes et celle qui partagera ta vie. »
- « Mais je ne veux pas n’importe quelle personne bébé, je te veux toi. Et c’est toi que j’aime. Pourquoi ne pourrais-je pas rester avec toi ? »
Je fermais un instant les yeux et revit son sourire, le premier jour. Ce fameux jour où il était venu s’assoir en face de moi dans la rame du métro de Toulouse. Il s’était assis et avec un grand sourire m’avait fait un clin d’œil. Immédiatement j’avais été envahie par ce sentiment d’amour qui ne m’avait plus quitté depuis.
Lorsque je rouvris les yeux je le revis en face de moi, comme dans ce métro, mais cette fois, son regard était larmoyant, ses joues scintillantes de perles de sa tristesse et ses lèvres secouées de légers spasmes.
- « Il ne me reste que quelques jours, deux semaines tout au plus Zac. C’est terminé et je ne veux pas que tu sois là. »
Il se leva et fit quelques pas dans l’appartement avant de revenir en furie devant moi. Il prit mon visage entre ses mains fortes et douces et me dit :
- « Je t’aime plus que je n’ai jamais aimé personne. Ne me laisse pas, je t’en supplie ! Je ne peux pas vivre sans toi. Laisse moi au moins resté avec toi jusqu’à la… »
IL ne put apparemment se résoudre à dire le mot « fin ». J’avais moi aussi eu beaucoup de mal à parler de la fin de ma vie. Mais elle arrivait. Depuis plusieurs mois je savais que cela me pendait au nez. Mon cancer avait trop vite évolué, et aujourd’hui je devais partir… pour un voyage sans retour.

- « Zac, mon amour, c’est non. J’y ais beaucoup réfléchis, crois moi. Il vaut mieux pour toi, et pour moi que notre histoire s’arrête aujourd’hui. Fais ton deuil, ce sera plus simple pour nous deux. »
Nous étions désormais debout l’un en face de l’autre, quelques mètres nous séparaient. Il me regardait, avec une expression si triste que je me serais empressé de rejoindre ses bras si la force de ma dernière volonté n’était pas aussi puissante. Il devait partir, m’oublier avant que toute vie s’échappe de moi.
- « M’aimes-tu ? » Lui demandais-je avec un demi-sourire.
Des éclairs jaillirent de ses yeux, et il me répondit en avançant de quelques pas :
- « Bien sur que je t’aime. »
Je n’étais pas fier de ce que j’allais faire mais je devais agir ainsi, il en allait de sa survie, de son avenir :
- « Alors si tu m’aimes tu me quitteras immédiatement. Tu vas m’oublier et refaire ta vie. C’est la seule chose à faire parce que toi et moi avons atteint la fin du voyage. »
Il ne répondit pas. Je réduisis alors l’espace qui nous séparer encore et me blottit contre lui. A son oreille je lui chuchotai :
- « Tu es la meilleure chose qui me sois jamais arrivée. Sans toi, je me serais perdu il y a plusieurs années. Je serais à jamais avec toi. Mais continu ta vie sans oublier que tu as rendu un homme plus heureux qu’il n’aurait osé l’espérer. Je t’aime mon amour. »
Je me détachai de lui et partit ouvrir la porte. Il me suivit en silence, ses yeux n’étaient plus qu’un torrent de larmes, sa poitrine se soulevait irrégulièrement appelant un réconfort qui ne viendrait pas. Oui il aurait mal, mais cette douleur serait préférable à celle qu’il aurait endurée ces prochains jours. Je lui dispensais cette souffrance comme dernier présent. Un jour il comprendra pourquoi j’ai agis ainsi.
Je déposais alors un tendre et long baiser sur ses lèvres trempées et lui dit d’une voix ferme mais douce à la fois :
- « Pars maintenant mon amour. Ne reviens pas ! Je t’aime. »
Lorsqu’il eut franchis le seuil de la porte sans même avoir lâché du regard mon visage lui aussi baigné de larmes, je poussais lentement la porte, fermant la porte sur mon passé et sur ma vie.
Lorsqu’elle fut fermée je m’effondrai sur elle, laissant mon corps meurtri et malade s’exprimer. Oh comme j’avais mal !
Je venais de perdre mon unique raison de vivre.
J’étais un homme alors à demi mort, pret à entreprendre le reste de mon voyage.

_________¤¤_________

<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melanie
Admin
avatar

Féminin
Posts : 6414
Age : 32
Localisation : Là où MJ et Ninouil ne sont plus :-(
Style littéraire : De tout...
Inscris le : : 25/02/2009

MessageSujet: Re: "m'aimes-tu ?" Par Adi.   Mer 9 Juin - 23:46

Je ferai ma critique demain en fait j'ai été interpellé par le Zac on se demande pourquoi ce prénom et le 23 ans comme c'est bizarre je connais un Zac qui va sur ses 23 ans Razz Et le coup de la maladie je pense savoir d'où ça t'es venue l'histoire du cancer.

Bref voilà mon petit commentaire inutile. Je ferai plus en détail demain.

Bonne nuit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melaniepassions.canalblog.com
Admin
Ecrivain à succès


Féminin
Posts : 5860
Inscris le : : 25/02/2009

MessageSujet: Re: "m'aimes-tu ?" Par Adi.   Mer 9 Juin - 23:50

J'attends ton commentaire avec impatience alors Very Happy

Oui bon je m'inspire de Zac Efron oui. Mais ce nest pas vraiment lui dans mon histoire lol.

_________¤¤_________

<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Persephone
Visiteur
avatar

Féminin
Posts : 75
Age : 25
Localisation : Région Parisienne
Style littéraire : Affectif
Inscris le : : 06/06/2010

MessageSujet: Re: "m'aimes-tu ?" Par Adi.   Jeu 10 Juin - 1:06

kyou, je viens de lire ^^

J'ai beaucoup aimé la sincérité du texte à la fois simple et parlant sans être dénué non plus de poésie. C'est vraiment touchant.
Après , et c'est tout a fait personnel comme point de vue, j'ai mieux ressentit les émotions de ton personnage à toi, et j'ai beaucoup plus était touchée par sa détresse que par celle de son compagnon. Je ne sais pas mais je crois que je m'attendais a ce que son compagnon éprouve de la colère, qu'il refuse de tout son cœur de se laissé écarté aussi vite. Je crois que sa "capitulation" intervient trop vite pour moi et qu'elle me donne l'impression que ses sentiments ne sont pas vraiment intense.

A part sa j'ai vraiment aimé le style est impec il n'y a rien a redire c'est vraiment un plaisir de te lire! Razz

PS: "Mais continu ta vie sans oublier que tu as rendu un homme plus heureux qu’il n’aurait osé l’espérer. " => c'est seulement à ce moment du texte que j'ai réalisée qu'il était question de deux hommes! XD

Persephone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Ecrivain à succès


Féminin
Posts : 5860
Inscris le : : 25/02/2009

MessageSujet: Re: "m'aimes-tu ?" Par Adi.   Jeu 10 Juin - 1:13

Merci Persephone!! Very Happy

Alors pour ton "PS" sache que c'etait fait expres. Je voulais m'essayer a l'art du suspens si je puis dire. J'ai éviter au maximum les mots qui pouvaient donner un indice sur la sexualité du personnage principal. Very Happy

En fait, le dit Zac ne capitule pas, mais face a la detresse de son homme et a celle qui s'empare de lui, il est en etat de choc, et mon personnage en profite... Il profite de cet état de faiblesse pour l'ecarter car il sait que sinon ni l'un ni l'autre ne pourront de nouveau avoir la possibilité de rompre avant ... la fin.
C'est assez dificile a dire en fait... Very Happy lol

Je suis content que ca t'ai plus.

_________¤¤_________

<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
verobess
Ecrivain à succès
avatar

Féminin
Posts : 1080
Age : 41
Localisation : Marseille
Style littéraire : tous
Inscris le : : 18/03/2009

MessageSujet: Re: "m'aimes-tu ?" Par Adi.   Jeu 10 Juin - 20:38

c'est pas du jeu Razz ton texte est plus long lol........tant pis pour toi, les corrections seront proportionnelles mdr !

Et bien c'est une boule en travers de la gorge que l'on ressent en lisant ce texte. cela nous oblige à nous questionner intérieurement: que ferais-je à sa place ?
ce choix est le plus difficile de tous, décider de partir seul.

effectivement, on ne comprend que c'est de deux hommes qu'il s'agit qu'à la fin.
c'est bien joué tout ça.
ce texte est tout en émotion, retenu, pudique et honnête à la fois, comme doivent l'être les textes sur ce sujet.
bravo donc, ton écriture est fine et intuitive, je n'en attendais pas moins.

voici donc mes corrections, version "la totale":
"notre amour était intacte" : intact
"je pris une grande bouffée d’air et lui ouvrit" : lui ouvris
"Je détournais la tête" : détournai
"Je me jetais dans ses bras fort et y resta un instant" : jetai.....restai
"Jamais je ne l’avais sentit si vulnérable" : senti
"celui sur qui je pouvais me reposé" :reposer
"Je le fis s’assoir sur le sofa" : je le fis assoir
"Quoique, le diagnostic avait déjà raison de moi." : déjà eu raison
"Insistais-je alors" : insistai-je
"Tu es jeunes" : jeune
"Je fermais un instant les yeux et revit son sourire" : fermai.....revis
"Immédiatement j’avais été envahie par ce sentiment " : si tu es un garçon, c'est envahi
"ses joues scintillantes de perles de sa tristesse " : des perles ?
"Laisse moi au moins resté avec toi jusqu’à la… » : rester
"Depuis plusieurs mois je savais que cela me pendait au nez" : cette expression est un peu trop familière pour moi, elle me coupe l'ambiance dans le récit dramatique du garçon
"J’y ais beaucoup réfléchis" : réfléchi
" « M’aimes-tu ? » Lui demandais-je " : demandai-je
"Je réduisis alors l’espace qui nous séparer encore et me blottit contre lui": séparait....blottis
"Mais continu ta vie " : continue
"Je lui dispensais cette souffrance ": je le dispensai de cette souffrance
"Un jour il comprendra pourquoi j’ai agis ainsi. " : il comprendrait pourquoi j'avais agi ainsi
"Lorsqu’il eut franchis" : franchi

+ attention aux répétitions de prunelles et amour au début.

voilou

mes phrases préférées :
"Mais voilà, là où se trouve le bonheur, il y a forcement son opposé le plus tenace "
"je n’avais que lui. Il était ma vie."
"aujourd’hui je devais partir… pour un voyage sans retour. "
"sa poitrine se soulevait irrégulièrement appelant un réconfort qui ne viendrait pas."

et bien entendu, comme une marque de fabrique de ta part, la toute dernière phrase est très belle

encore bravo Adi, un texte très émouvant Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Ecrivain à succès


Féminin
Posts : 5860
Inscris le : : 25/02/2009

MessageSujet: Re: "m'aimes-tu ?" Par Adi.   Jeu 10 Juin - 21:24

Merci Vero d'avoir prit le temps de commenter Wink
Apres oui c'est vrai qu'il est plus long... j'ai du mal a faire court et là en plus le sujet m'est tellement familier que je n'ai plus pus m'arreter lol.
POur les fautes ... ahh c'est ma bete noire de toute facon lol

_________¤¤_________

<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ame
Modérateur
avatar

Féminin
Posts : 2274
Age : 29
Style littéraire : selon envie
Inscris le : : 13/12/2009

MessageSujet: Re: "m'aimes-tu ?" Par Adi.   Jeu 10 Juin - 21:29

Oh lalalalalalalalalalala (Ca c'est moi qui essaie de me remettre de ce flot d'émotions qui émane de ton texte )

C'est très émouvant. Très prenant. Très dur, aussi.

Citation :
ce texte est tout en émotion, retenu, pudique et honnête à la fois, comme doivent l'être les textes sur ce sujet

Voilà, c'est ça.

Vero a relevé tout ce qui pouvait être relevé, donc je ne vais pas y revenir.

Tu as des phrases vraiment magnifiques, (longues mais pas trop, bien menées ) et tes deux personnages ont su traverser l'écran.
Le titre est bien choisi (moi qui suis nulle pour ça)

Citation :
sa poitrine se soulevait irrégulièrement appelant un réconfort qui ne viendrait pas

celle là, elle m'a achevée. On y sent à la fois le désarroi de Zac, la détermination de ton autre personnage, le tout teinté d'une telle tristesse et de cette fatalité qui va les ronger.
Très efficace. Très forte.

Citation :
"Mais voilà, là où se trouve le bonheur, il y a forcement son opposé le plus tenace

J'aime bcp celle-ci aussi, qui place les événements et qui accompagne ce sentiment de fatalité, de rupture inévitable.

Bravo, Adi !

_________¤¤_________

"Si j'ignore d'où vient ce fléau, j'adore l'avoir dans la peau"


Dernière édition par Ame le Sam 4 Déc - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amesnotebook.canalblog.com/
Admin
Ecrivain à succès


Féminin
Posts : 5860
Inscris le : : 25/02/2009

MessageSujet: Re: "m'aimes-tu ?" Par Adi.   Jeu 10 Juin - 21:37

Merci Ame !! Very Happy
Je suis content que ce texte vous ait plus. D'autant plus que je l'ai ecrit assez rapidement. Je disias a Vero hier que j'aimerais reussir un jour a faire pleurer mon lecteur (un peu comme Sparks me fait pleurer a chaque fois lol).
Cette fois avec ce petit texte jai voulu donner une reelle part de moi ici, une partie de ma vie qui me tient a coeur et dont je ne parle pas souvent parce que c'est toujours dur, meme des années apres.
Je suis content que ce texte ai eu un effet sur vous.
Merci de m'avoir lu Very Happy

_________¤¤_________

<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melanie
Admin
avatar

Féminin
Posts : 6414
Age : 32
Localisation : Là où MJ et Ninouil ne sont plus :-(
Style littéraire : De tout...
Inscris le : : 25/02/2009

MessageSujet: Re: "m'aimes-tu ?" Par Adi.   Dim 13 Juin - 21:51

J'oublie pas le tien Adi t'inquiètes pas mais là avec mon petit amour à poils j'ai pas trop la tête à ça, mardi promis :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melaniepassions.canalblog.com
Admin
Ecrivain à succès


Féminin
Posts : 5860
Inscris le : : 25/02/2009

MessageSujet: Re: "m'aimes-tu ?" Par Adi.   Dim 13 Juin - 21:56

Pas de soucis t'inquiete pas !! Very Happy

_________¤¤_________

<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "m'aimes-tu ?" Par Adi.   

Revenir en haut Aller en bas
 
"m'aimes-tu ?" Par Adi.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu aimes les sacs de pédés !? J'en ai !!!
» Ne me dis plus que tu m'aimes (poème miroir)
» Arel si t'aimes pas les arbres tu peux cliquer ici
» Si tu aimes l'Asie tape des mains!
» Esprits criminels - Dis-moi que tu m'aimes - Pénélope/Dereck - G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Temple de la Litterature :: Archives :: L'Atelier Ecriture :: Atelier n°2-
Sauter vers: